À quoi « joue » Paul Verlaine dans <i>Poèmes saturniens</i> ?



Abstrakt

The subject matter of the article are Poèmes saturniens, the work of a young poet unknown at the time of the volume’s publishing, in 1867. Verlaine makes a place for himself in literature through a subtle play with forms, codes, and references. The question which has to be answered is whether Verlaine plays, in Jauss’ terms, with his readers’ horizon of expectations. The poet commences, through intertextuality, a dialogue with the poets he admires, both of the past and his contemporaries. A certain ludic dimension is what characterizes Poèmes saturniens.


Key words: Literary games, intertextuality, ludic character.


Bernadet, Arnaud, 2007 : Arnaud Bernadet commente « Fêtes galantes » et « Romances sans paroles » précédés de « Poèmes saturniens » de Paul Verlaine. Paris, Gallimard, « Foliothèque ».

Bornecque, Jacques-Henry, 1966 : Verlaine par lui-même. Paris, Seuil, « Écrivains de toujours ».

Bourdieu, Pierre, 1992 : Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire. Paris, Seuil.

Guyaux, André, Brunel, Pierre, éds., 2004 : Paul Verlaine. Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne.

Jauss, Hans-Robert, 1978 : Pour une esthétique de la réception [1974]. Paris, Gallimard, « Tel ».

Murphy, Steve, 1996 : « Éléments pour l’étude des Poèmes saturniens ». Revue Verlaine, n° 3—4 : 165—274.

Murphy, Steve, 2003 : Marges du premier Verlaine. Paris, Champion.

Murphy, Steve, éd., 2007 : « Verlaine ». Europe, n° 936.

Richard, Jean-Pierre, 1993 : « Fadeur de Verlaine ». In : idem : Poésie et profondeur. Paris, Seuil, 163—185.

Vannier, Gilles, 1993 : Paul Verlaine ou l’enfance de l’art. Champvallon.


Spiquel, A. (1). À quoi « joue » Paul Verlaine dans <i>Poèmes saturniens</i&gt; ?. Romanica Silesiana, 4(1). Pobrano z https://www.journals.us.edu.pl/index.php/RS/article/view/5741

Agnès Spiquel  agnes@spiquel.net