Crainte, jalousie, indignation, espoir… ou le chemin vers la reconnaissance des écrivains immigrants au Québec



Abstrakt

This article aims at browsing the reasons why French-speaking authors of ethnic origin had to “fight” for their place in the Quebec literary pantheon and how they have succeeded in doing it. The battle for the recognition of the immigrant writer has proceeded in parallel to the battle fought in the name of recognition of the immigrant himself in the society. It was, in fact, due not only to the outstanding quality of some of these francophone authors’ works, but also to the socio-political circumstances related to the changes occurring in Quebec since the 1960’s. However, as it has been underlined through the “Affaire LaRue”, the only criteria of recognition of anyone’s text should be the quality of their work, otherwise, we fall into other, endless discourses concerning identity, immigration policies, etc. that take us away from literature.


Key words: Literature, Quebec, immigrant, LaRue, recognition.


Assani-Razaki, Ryad, 2011 : La Main d’Iman. Montréal, L’Hexagone.

Berrouët-Oriol, Robert, 1986/1987 : « L’effet d’exil ». Vice versa, n°17.

Biron, Michel, Dumont, François, Nardout-Lafarge, Élisabeth, éds, 2007 : Histoire de la littérature québécoise. Montréal, Boréal.

Bissoondath, Neil, 1995 : Le Marché aux illusions. La méprise du multiculturalisme. Montréal, Boréal et Liber.

Caccia, Fulvio, 1985 : Sous le signe du Phénix. Entretiens avec quinze créateurs italo-québécois. Montréal, Guernica.

Chartier, Daniel, 2003 : Dictionnaire des écrivains émigrés au Québec 1800—1999. Québec, Nota bene.

Chen, Ying, 1995 : L’ingratitude. Montréal et Arles, Leméac et Actes Sud.

Dion, Robert, 1997 : Le Moment critique de la fiction. Les interprétations de la littérature que proposent les fictions québécoises contemporaines. Québec, Nuit blanche.

Dupuis, Gilles, 2004 : « Le commis voyageur — L’émergence des écritures transmigrantes au Québec ». In : Ertler, Klaus-Dieter, Löschnigg, Martin, éds : Le Canada sous le signe de la migration et du transculturalisme. Frankfurt am Main, Peter Lang.

Garand, Dominique, 2004 : Accès d’origine ou pourquoi je lis encore Groulx, Basile, Ferron… Montréal, Hurtubise HMH.

Giguère, Suzanne, 2001 : Passeurs culturels. Une littérature en mutation. Sainte-Foy, Les Éditions de l’Institut Québécois de Recherche sur la Culture.

L’Hérault, Pierre, 2003 : « L’intervention italo-québécoise dans la reconfiguration de l’espace identitaire québécois ». In : Fratta, Carla, Nardout-Klafarge, Élisabeth, éds : Italies imaginaires du Québec. Montréal, Fides.

Kokis, Sergio, 1994 : Le Pavillon des miroirs. Montréal, XYZ.

Laferrière, Dany, 1985 : Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer. Montréal, VLB éditeur.

Lalonde, Michèle, 1974 : Speak white. Ottawa, Hexagone.

Lamore, Jean, 1992 : « Transculturation : naissance d’un mot ». In : Lacroix, Jean-Michel, Caccia, Fulvio, éds : Métamorphoses d’une utopie. Le pluriculturalisme ethno-culturel en Amérique : un modèle pour l’Europe ? Montréal et Paris, Triptyque et Presses de la Sorbonne nouvelle.

LaRue, Monique, 1996 : L’arpenteur et le navigateur. Montréal, Fides et CETUQ.

Micone, Marco, 1989 : “Speak what”. Jeu, n° 50.

Micone, Marco, 1990 : « De l’assimilation à la culture immigrée ». Possibles, Vol. 14, n° 3.

Micone, Marco, 2003 : « Apprivoiser Babel ». In : Plourde, Michel, éd. : Le français au Québec : 400 ans d’histoire et de vie. Montréal, Fides.

Nepveu, Pierre, 1988 : L’Écologie du réel. Mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine. Montréal, Boréal.

Robin, Régine, 1983 : La Québécoite. Montréal, Québec/Amérique.

Vaïs, Michel et Wickham, Philippe, 1994 : « Le brassage des cultures », (table ronde). Jeu, n° 72.


Mouneimné, T. (1). Crainte, jalousie, indignation, espoir… ou le chemin vers la reconnaissance des écrivains immigrants au Québec. Romanica Silesiana, 7(1). Pobrano z https://www.journals.us.edu.pl/index.php/RS/article/view/5836

Tina Mouneimné  krzysztof.jarosz@us.edu.pl