Le courage de la peur ou comment vivre sous l’empire (napoléonien ?) de la crainte quotidienne. Le cas de Madame de Staël



Abstrakt

Our article talk (once again) about the literary history; it calls into question the relationship, not very good, between the Emperor Napoleon Bonaparte and the French writer Madame de Staël in the early nineteenth century. Devoid of all civic and political rights, like all women at that time, Madame de Staël has established herself before the most important statesman of Europe by her intelligence and by the great power of her writings.

Key words : Madame de Staël, Napoleon Bonaparte, French romanticism, fear, woman’s civic and political rights


Textes de références

La Sainte Bible, 1979. Genève–Paris : Société Biblique de Genève. Traduite des textes originaux hébreu et grec par Louis Segond [Ière édition 1975].

Mme de Staël, 1830 : Œuvres Complètes de Madame la Baronne de Staël‑Holstein. Bruxelles : Louis Haumann et Ce, Libraires, XVII volumes. (Nous avons consulté les Œuvres Complètes seulement dans le cas où il n’existe pas d’édition critique ; c’est le cas particulier pour Du caractère et de la vie privée de M. Necker).

Mme de Staël, 1960 : Correspondance générale. Paris : JJ Pauvert, puis Hachette, puis Klincksiek. Texte établi et présenté par Béatrice Jasinski (VI volumes publiés jusqu’à présent allant jusqu’en 1809).

Mme de Staël, 1979 : Des circonstances actuelles qui peuvent terminer la Révolution et des principes qui doivent fonder la République en France. Édition critique par Lucia Omacini. Genève : Droz.

Mme de Staël, 1985 : Corinne ou l’Italie. Édition présentée, établie et annotée par Simone Balayé. Paris : Gallimard, Collection « Folio Classique. Texte intégral ».

Mme de Staël, 1996 : Dix années d’exil. Édition critique par Simone Balayé et Marielle Vianello Bonifacio. Paris : Fayard.

Mme de Staël, 1999a : De l’Allemagne. Paris : Flammarion.

Mme de Staël, 1999b : De la Littérature. Paris : Flammarion.

Mme de Staël, 2000a : Considérations sur la Révolution Française. Paris : Tallandier.

Mme de Staël, 2000b : De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations. Paris : Payot & Rivages.

Mme de Staël, 2000c : Réflexions sur le suicide. Paris : Éditions Payot & Rivages.

Mme de Staël et Don Pedro de Souza, 1979 : Correspondance. Préface, introduction, commentaires et notes par Béatrix d’andlau. Paris : Gallimard.

Ouvrages critiques

Balayé Simone, 1971 : Les carnets de voyages de Madame de Staël. Contributions à la genèse de ses œuvres. Genève : Droz.

Balayé Simone, 1996 : Histoire de l’œuvre. Madame de Staël, Dix années d’exil. Paris : Fayard.

Girard Louis, 1985 : Les Libéraux. Paris : Aubier.

Lovecraft H.P., 1969 : Épouvante et surnaturel en littérature. Paris : Christian Bourgois Éditeur.

Mac Nair Wilson R., 1934 : Madame de Staël et ses amis. 1766–1817. Trad. de G. Roth. Paris : Payot.

Pellegrini Carlo, 1938 : Madame de Staël. Con appendice di documenti. Firenze : Felice le Monnier.

Pflaum Rosalynd, 1969 : La famille Necker. Mme de Staël et sa descendance. Trad. de l’anglais par Delphine Marchac, préface de la Comtesse Jean de Pange. Paris : Librairie Fischbacher.

Rambaud Vital, 1999 : « Corinne ou le roman d’adieux ». In : Michel Delon et Françoise Mélonio, éds. : Mme de Staël. Actes du colloque de la Sorbonne. Paris : Presse de l’Université de ParisSorbonne, p. 7–17.

Winoch Michel, 2010 : Madame de Staël. Paris : Fayard.


Malita, R. (1). Le courage de la peur ou comment vivre sous l’empire (napoléonien ?) de la crainte quotidienne. Le cas de Madame de Staël. Romanica Silesiana, 11(1). Pobrano z https://www.journals.us.edu.pl/index.php/RS/article/view/6004

Ramona Malita  malita_ramona@yahoo.fr
Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie