Rhétoriques contemporaines de la paternité. Le cas de Chevillard



Abstrakt

Finding new forms for a literary representation of the father is a challenge, as family relations constitute one of the most popular literary motifs. Éric Chevillard’s innovative presentation of this subject takes the form of an unconventional blog, which is more literary than personal, and which exists in electronic and print formats. This peculiar – half-fictional, halfautobiographical – diary tells the story of a “housewriter,” combining creative pursuits with everyday fatherly duties, and thus invites the reader to reflect on the father–daughter relation and the changes it is undergoing in our times.

Barthes, Roland, 1980 : La chambre claire. Paris : Gallimard / Seuil.

Bellon, Guillaume, 2012 : « Forme brève et nostalgie du récit dans L’autofictif d’Éric Chevillard ». In : Cristina Alvares et Maria‑Edouarda

Keating (éd.) : Microcontos e outras microformas : alguns ensaios. Braga : CEHUM / Humus.

Bessard‑Banquy, Olivier, 2003 : Le roman ludique : Jean Echenoz, Jean‑Philippe Toussaint, Éric Chevillard. Paris : Presses Universitaires Septentrion.

Candel, Étienne, 2010 : « Penser la forme des blogs, entre générique et génétique ». In : Christèle Couleau, Pascale Hellégouarc’h (éd.) : Les blogs. Écritures d’un nouveau genre ? Paris : L’Harmattan, 23–31.

Chevillard, Éric, 2009 : L’autofictif. Talence : L’Arbre vengeur.

Chevillard, Éric, 2010 : L’autofictif voit une loutre. Talence : L’Arbre vengeur.

Chevillard, Éric, 2012 : L’autofictif prend un coach. Talence : L’Arbre vengeur.

Chevillard, Éric, 2015/2016 : L’autofictif. http://autofictif.blogspot.com/. Date de consultation : le 2 avril 2016.

Escolin‑Contensou, Isabelle, 2010 : « Le blog, nouvel espace littéraire entre tradition et reterritorialisation». In : Christèle Couleau, Pascale Hellégouarc’h (éd.) : Les blogs. Écritures d’un nouveau genre ? Paris : L’Harmattan, 13–22.

Francis, Véronique, Cadei, Livia, 2013 : « Les blogs des parents : des pratiques d’écriture parentale comme formes de soutien de la parentalité ». In : Marie‑Claude Mietkiewicz et al. (éd.) : Les enfants dans les livres. Paris : ERES, 149–167.

Jourde, Pierre, 1993 : « Les Petits Mondes à l’envers d’Éric Chevillard ». La Nouvelle Revue Française, nos 486–487, 204–217.

Paquette, Danièle, 2004 : « La relation père–enfant et l’ouverture au monde ». Enfance, vol. 56, no 2, 205–225.

Perec, Georges, 1989 : L’infra‑ordinaire. Paris : Seuil.

Ricoeur, Paul, 1969 : « La paternité : du fantasme au symbole ». In : Le conflit des interprétations. Essais d’herméneutique. Paris : Seuil, 458–486.

Riendeau, Pascal, 2012 : « L’aphorisme comme art du détour ou comment Éric Chevillard est devenu L’autofictif ». Revue critique de fixxion française contemporaine, no 4, 38–48.

Ruiz, Ugo, 2013 : « Ethos et blog d’écrivain: le cas de L’Autofictif d’Éric Chevillard ». Contextes. Revue de la sociologie de la littérature, no 13. https://contextes.reuves.org/5830. Date de consultation: le 2 avril 2016.

Tisseron, Serge, 2001 : L’intimité surexposée. Paris : Ramsay.

Viart, Dominique, Vercier, Bruno, 2008 : La littérature française au présent. Paris : Bordas.


Maziarczyk, A. (1). Rhétoriques contemporaines de la paternité. Le cas de Chevillard. Romanica Silesiana, 12(1). Pobrano z https://www.journals.us.edu.pl/index.php/RS/article/view/7164

Anna Maziarczyk  anna.maziarczyk@umcs.edu.pl